20/20 au Bac S : Sacha Grenet ou l’excellence tranquille [Presse]

Vendredi matin à Chamalières, les candidats découvraient s’ils avaient obtenu leur bac. Sacha, lui, a trouvé, un 20/20 inscrit tout au fond de son bulletin de notes à l’examen. Il pensait avoir son bac avec mention, mais il ne s’attendait certainement pas à décrocher une moyenne de 20/20.
Sacha Grenet, 18 ans, a suivi sa scolarité au lycée polyvalent de Chamalières. Et c’est Karine Natale, proviseure, qui lui a dévoilé, vendredi matin, la surprise : « Tu es prêt à recevoir une excellente nouvelle ? » Sacha décroche son bac S avec mention très bien et les félicitations du jury.

« Cela est possible grâce aux options qui donnent des points supplémentaires », décrypte humblement Sacha. Le jeune homme était en section européenne et a suivi des cours de grec et de latin. Sa professeure de latin, Pascale Romagnat, a joué un rôle important dans sa réussite. À l’instar de plusieurs autres enseignants, que Sacha s’estime chanceux d’avoir connus :
« J’ai toujours eu des professeurs très impliqués, qui m’ont poussé et soutenu. Même sur le plan personnel. »
Et pour cause. Le papa de Sacha est décédé quand il avait 12 ans. Une épreuve qui « a complètement bouleversé nos vies », explique Nathalie, la maman. À la mention du papa, l’émotion est palpable mais les joues restent sèches : « On a eu une grosse pensée pour lui, il aurait été fier. »
Le jeune bachelier était auparavant « un élève moyen » et avance une explication : « J’ai commencé le violon en sixième et je pense que cela m’a aidé. » Quand on lui demande s’il étudie beaucoup, il échange un regard entendu avec sa mère. « On me pose tout le temps cette question, sourit-il, mais je ne travaille pas plus que cela. Je peux me souvenir des phrases exactes de mes profs. »
À la rentrée, Sacha intégrera la classe préparatoire biologie, chimie, physique et sciences de la Terre (BCPST) du prestigieux Henry IV, à Paris. La nouvelle est arrivée samedi. « On aura passé un week-end riche en émotions ! », s’enthousiasme Nathalie.

Diplômé d’un bac S avec la note maximale et reçu dans l’une des classes préparatoires les plus prisées de France donc. Mais ce qui interpelle le plus, c’est la politesse de Sacha, sa gentillesse et son humilité. Il s’excuserait presque d’être meilleur que les autres. Et a passé l’année scolaire à aider ses camarades : « Comme j’ai vite compris, j’ai beaucoup expliqué aux autres, c’est normal. » Une bienveillance soulignée par sa mère et ses enseignants, autant que par ses amis : « Personne n’a été jaloux, ils étaient juste contents pour moi. »

Source : Sandra Favier pour La Montagne
www.lamontagne.fr/orcines-63870/actualites


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail