Un service dans le noir au lycée

Le lycée a pérennisé une opération menée à l’origine au profit d’une association. L’exercice vise à renforcer l’attention des serveurs et à les sensibiliser au handicap.
Chaque année, le lycée organise un repas dans le noir pour une quarantaine de couverts. Les convives portent des bandeau sur les yeux et le service se déroule dans la pénombre. “Cela nous rapproche des clients. Ils sont obligés de nous écouter. Nous devons les prendre par l’épaule pour les accompagner jusqu’à leur place, les aider et être attentifs à leurs besoins. Encore plus que d’habitude”, explique Daniel Copley, élève en première année de BTS. “Nous avions organisé une manifestation de ce genre pour une association. Maintenant, nous continuons par nous-mêmes. Cela apporte un plus aux élèves, une sensibilisation aux besoins des clients et une approche d’un handicap”, explique Christian De Gaspari, professeur de salle. En cuisine, il faut réaliser un service normal, avec les mêmes dressages et le même soin que d’habitude, souligne Frédéric Dusard, professeur de cuisine.

Pour les clients, c’est une expérience particulière. “Nous devons deviner ce que nous mangeons”, expliquent Annabelle et Delphine, deux clientes. Car l’énoncé du menu est resté volontairement flou. “Ce n’est pas facile… ça doit être du veau”, disent-elles en dégustant leur filet de porc. “La première difficulté est de savoir si notre fourchette a attrapé quelque chose ou si elle revient à vide.” Les serveurs restent vigilants, pour éviter tout incident.

 

Photo :  Pierre Boyer
Vigilance du service pour éviter de perdre la boule de glace du dessert.

Source : http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/formation-ecole/2017-02/Un-service-dans-le-noir-au-lycee-de-Chamalieres.htm


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail