Petit-déjeuner littéraire au Lycée de Chamalières

Ils ont lu un peu, beaucoup, passionnément… Certains n’ont lu que deux livres, d’autres sont venus à bout des quatorze livres de la sélection… Ils ont écrit… Ils ont argumenté, bataillé avant de voter… Ils ont rencontré des auteurs (Karine Tuil, Olivier Adam, Maylis de Kerangal, Fouad Laroui, Patrick Lapeyre), des journalistes… et, pour finir, le Recteur de l’Académie de Clermont-Ferrand, venu partager avec eux son goût pour la littérature lors d’un petit-déjeuner littéraire qui s’est tenu mercredi 17 novembre au Lycée de Chamalières.

Les élèves, tout d’abord intimidés, ont défendu avec force leurs choix même si ceux-ci n’ont pas été entérinés au niveau national. Le prix Goncourt des Lycéens a en effet été attribué à Mathias Énard pour Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants alors qu’ils avaient plébiscité Fouad Laroui (Une année chez les Français), Karine Tuil (Six mois, six jours) et Olivier Adam (Le cœur régulier). Monsieur Besson, Recteur de l’Académie de Clermont-Ferrand, les a questionnés sur ce qui les avait intéressés dans cette aventure. Certains ont été enthousiasmés par la découverte de la littérature contemporaine, qu’ils ne connaissaient pas du tout. D’autres y ont vu une incitation à la lecture, voire une obligation… Ils étaient tous d’accord pour dire qu’ils s’étaient sentis investis d’une responsabilité le jour du vote et que finalement, malgré le stress, le surcroît de travail, cela leur avait permis de commencer avec dynamisme leur année de seconde et de s’intégrer plus rapidement au lycée.


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail