Exposition Jean Tourlonias à la brasserie

Une formidable exposition a lieu jusqu’au 5 juin dans la brasserie du lycée d’enseignement général et du lycée de Chamalières. Dix œuvres de Jean Tourlonias né à Cébazat en 1937 et décédé en 2000 sont visibles dans le restaurant à l’étonnement et au plaisir d’un public déjà convaincu de l’excellence des plats proposés par le lycée. Cet artiste est un représentant célèbre de l’art brut et a été exposé au centre Pompidou, à la Halle St Pierre à Paris et dans d’autres lieux prestigieux à l’étranger.

Jardinier de son état, il s’est consacré à la peinture en utilisant presque toujours le même format sur des toiles cirées. Il dessinait des scooters, des coupés ou de méharis associés à chaque fois à des personnages aussi variés qu’une miss France, un président de l’UDR ou lui-même.

L’orthographe est défaillante, la composition répétitive et pourtant le charme opère grâce à la puissance des couleurs, l’insertion de cartouches expliquant les caractéristiques du moteur, ou l’état civil du personnage représenté.

Jean Dubuffet a écrit en 1968 « Asphyxiante culture » et revendiquait le droit de création pour des singuliers de l’art. Certains lieux emblématiques et soutenus par des journaux, comme HEY ou Artension, font état de cette création. C’est ainsi qu’à Lapalisse (03), le centre L’art en marche patronné par Luis Marcel montrait la diversité et l’énergie vitale de ces artistes, issus la plupart du temps de milieux populaires.

Le centre vient de fermer ce qui semble augurer de tristes lendemains sur notre époque incertaine. C’est grâce à la générosité du patron de ce centre d’art, trublion convaincu et grand spécialiste, l’amitié avec le professeur d’arts plastiques, la participation efficace du chef de travaux Alexandra Marion et du chef d’établissement Karine Natale, que les élèves de la section arts plastiques ont pu mettre en place l’exposition et réfléchir sur la manière de la présenter tout en faisant l’objet d’un sujet du baccalauréat.

Véronique BAUDIN

Cliquer pour voir l’album photo :
alb

Photographies : élèves de la section arts plastiques et chef d’établissement : Karine Natale

 

Jean TOURLONIAS, dit « Jeantou »
1937-2000
Né en France à Clermont-Ferrand

Jardinier de son métier, Jean Tourlonias vendait sa production sur les marchés de Clermont-Ferrand et des environs.
Il avait, en outre, deux passions : la pêche à la ligne et la peinture. Parfois, lorsqu’il m’apportait ses tableaux, les boîtes d’asticots s’étaient renversées sur les toiles, dans la voiture.
Le jour où il comprit qu’il pouvait vivre de sa peinture, il cessa toute activité maraîchère.
Il exposa en France et à l’étranger. La galerie Gastaud le présenta à « Découvertes », à Paris, en 1989 ; il y exposa des voitures au nom des personnalités qu’il voyait à la télévision ou sur les journaux.
Ses peintures proches des peintures publicitaires africaines, de facture naïve, attirèrent immédiatement les collectionneurs.
Ses sources d’inspiration sont de deux ordres : voitures, motos, scooters qu’il invente et dédie à des personnalités médiatiques ; et paysages ou habitants de son Auvergne natale qui ressemblent à des étiquettes des fromages auvergnats du début du siècle.
Il était fier de sa carrière de peintre qui lui permit de gagner sa vie très correctement, mais ne changea rien à ses habitudes.
En juillet 2000, il nous a quittés, humblement, sur la pointe des pieds. Il est mort en peignant sur sa table de cuisine qui lui servait d’atelier.

Luis MARCEL


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail