Fin d’année pour les 1TS Hôtellerie

soiree-europeLes étudiants de première année de BTS du lycée hôtelier de Chamalières ont dignement présenté leur dîner de gala avant leur départ en stage.
Alors, bien sûr, leur formation n’est pas terminée, il leur reste un an pour affiner leurs acquis. Dans l’immédiat, ils partent pour 4 mois en entreprise dès cette semaine et espèrent que ces stages apporteront les réponses aux dernières questions qui se posent à eux.
Chacun a choisi sa spécialité en fonction de ses désirs : cette liberté les amènent dans des chaines hôtelières, dans des entreprises familiales, dans des cafeterias, ou dans des grands établissements comme l’auberge de l’ILL à Illhausern ; le NEGRESCO à Nice, LE PALAIS à Biarritz, le ROYAL à Deauville, à Dinard ou à Evian et même au Mexique…
Ils ont invité à un voyage à travers l’Europe, en débutant avec le groupe des « angels dance » qui ont entamé du rock anglais et français, pour suivre c’était une escale dans la vallée du Douro avec tout le folklore portugais du groupe folklorique des portugais de Riom et sans oublier Stanislas « close up » du soir.
Rien ne manquait, décors, drapeaux, affiches, menu et symboles pour partager ce moment convivial ; les étudiants et étudiantes revêtirent des tenues hautes en couleurs de différents pays de l’U.E.

Leurs professeurs ont trouvé un point commun entre leur métier et l’Europe : Çà se nomme « l’entraide, l’amour et le partage »… ce fut un agréable voyage.

 

soiree-europe2

-EUROPE, PRIX NOBEL DE LA PAIX-
Présentation par un étudiant
———————————————————–

Le Prix Nobel de la Paix récompense depuis 1901 « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples ». Ce Prix prestigieux que décerne un Comité norvégien n’est pas forcément attribué si personne ne semble l’avoir mérité : ce fut le cas 18 fois depuis 1901, notamment durant les années de guerre. C’est une infirmière britannique du XIXème siècle –Florence Nightingale- qui, à l’aube du XXème siècle, aurait convaincu Alfred Nobel de fonder ce Prix pour réparer « le mal qu’il avait causé avec sa dynamite »…

Cette dynamite –explosif donc inventé par Nobel l’Europe allait hélas en faire grand usage au XXème siècle…avant que des Européens ne finissent par comprendre après 1945 qu’il serait infiniment plus profitable de s’unir et travailler en commun que de se battre de génération en génération en une sorte de gigantesque « guerre civile » dont Victor Hugo dénonçait déjà le risque en son temps. On ne saurait citer ici tous les hommes de bonne volonté qui ont œuvré à l’établissement d’une paix durable en Europe mais le Français Jean Monnet, qui repose aujourd’hui au Panthéon, a assurément été à la base de cet édifice en appelant de ses vœux la réconciliation franco-allemande, pierre angulaire de la construction de l’Europe.

Cette Europe nouvelle, d’abord appelée « CEE » -Communauté économique européenne »- est devenue depuis maintenant 20 années l’ « UE » : l’Union européenne qui réunit 27 pays, bientôt 28. Et l’on est passé en quelques décennies « d’un continent de guerre à un continent de paix »…C’est ce que le Comité Nobel a tenu à souligner le 12 octobre dernier en décernant à l’Union européenne le Prix Nobel de la Paix 2012 pour -je cite- « avoir contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l’Homme , les armes se sont tues en Europe et l’on peut avoir des raisons de croire que cet état de fait va se poursuivre. Preuve a été faite qu’il n’y a pas de fatalité de la guerre et l’on retiendra comme des symboles particulièrement forts à un quart de siècle d’écart deux images : celle tout d’abord du Président Mitterrand et du Chancelier Kohl se donnant la main à Verdun puis, plus récemment, celle d’Angela Merckel et François Hollande côte à côte auprès d’autres dirigeants européens lors de la cérémonie de remise du fameux Prix à Oslo en Norvège le 10 décembre 2012.

Pour les jeunes que nous sommes, on a toujours entendu parler de « l’Europe » ; on a grandi avec et…on n’en a pas toujours entendu dire du bien : n’a-t-on pas tendance à l’accuser de tous les maux parfois ?..-Les chasseurs, les paysans, les automobilistes…d’autres encore se plaignent de l’Europe et sans doute ont –ils des raisons valables ; on n’est pas là pour en juger ce soir…Ce que nous voulons simplement vous dire, Mesdames et Messieurs, c’est qu’au milieu des défauts qu’on lui prête à tort ou à raison, l’Union européenne n’en conserve pas moins une qualité éminente et irremplaçable : elle a apporté la Paix aux Européens ! Nos grands-pères , nos arrière-grands-pères avaient à juste titre peur de la prochaine guerre qui n’allait pas manquer d’embraser le ciel européen… Eh bien, pour nous c’est fini, cette peur-là a disparu et nous l’apprécions tout en jetant un regard lucide sur le monde qui nous entoure, un monde qui a généré d’autres peurs pour les jeunes , à commencer par le spectre du chômage…Mais tout serait tellement plus grave si nous étions confrontés à la guerre ; les listes de noms sur les monuments dans les villes et villages de France nous font comprendre la chance qui est la nôtre.

Il nous paraît utile de saluer toutes les belles réalisations comme le « Mémorial de Caen » en Normandie, un musée symbolique qui apporte un souffle d’espérance.

Au terme de ces quelques réflexions mes camarades et moi avons préparé de tout notre cœur cette soirée espérons sans faute de goût..

Puisse notre Europe mériter pleinement son Prix.
Je vous remercie…

Voici la diaporama de la soirée :


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail