Festival « off » international des textiles extraordinaires


Proposé par Claudine Ethgen, membre du café tricot des Augustes, de participer au festival « off » international des textiles extraordinaires, les élève de la section arts plastiques du lycée d’enseignement général et des métiers de l’hôtellerie de la restauration et du tourisme de Chamalières ont eu pour consigne de métamorphoser le 14ème arbre de l’avenue BALLAINVILLIERS de Clermont-Ferrand. Après la proposition de plusieurs projet dessinés qui a abouti au choix d’un projet résultant des différentes suggestions, il a fallu faire des mathématiques (calculer grâce au théorème de Thales la hauteur de l’arbre, trouver le diamètre du tronc) et avoir une démarche artistique à partir de matériaux de récupération récupérés par hasard au cours du temps . L’idée de la laine et de l’écharpe entourant le tronc est venue rapidement car la laine restait accrochée au tronc et de nature plutôt extensible et de nombreuses pelotes et des aiguilles à tricoter avaient été fournies grâce à un magasin du centre ville participant à l’opération. Aucun élève ne savait tricoter et la plupart d’entre eux ignorait comment faire passer un fil à travers le chas d’une aiguille..la réalisation des écharpes a été longues et certaines ont été données toutes faites par les élèves. L’assemblage s’est effectué au fur et à mesure de façon aléatoire. Il fallait trouver une signification à une démarche artistique. Les coeurs que l’on grave dans le tronc et les jeux de mots (« dans la vie faut bucher tête de bois » par exemple…) en faisaient parti. L’idée de faire tourner le spectateur autour du tronc en écrivant « ne perds pas le fil » aussi mais elle a du être abandonnée. La participation du regardeur n’est sollicitée que par une main brodée avec inscrit dessus « touche du bois » …

Finalement l’arbre a été parfumé à l’essence de frangipanier pour étonner et séduire le passant du centre ville .
Il a fallu demander la participation d’autres personnes et les pensionnaires de la maison de retraite l’Ambène à MOZAC ont bien voulu créer un grand coeur avec leurs signatures brodées dessus ainsi que de multiples poupées de laine accrochée comme autant de sourires sur l’ensemble du tronc et même suspendues aux branches . Certains professeurs du lycée comme Mmes Fabienne MAZAL, Nicole PERROT et Marie-Anne GRAU ont participé à cette réalisation vectrice de liens entre différentes générations.
Le titre de cette œuvre ? l’art-brrrr
Tout un programme.

Véronique BAUDIN, professeur d’arts plastiques


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail