Lou Levasseur en finale des championnats de France du dessert [presse]

Ancienne élève du lycée, Lou Levasseur disputera, les 6 et 7 octobre prochains, la finale des championnats de France du dessert. Ce jeudi 1er octobre, elle est retournée au lycée pour un entraînement en conditions réelles.

[…] Lou Levasseur a déjà tous les ingrédients pour être une championne : la passion, venue de sa grand-mère avec qui elle faisait des gâteaux plus jeune ; la technique, acquise au lycée hôtelier et lors de stages ; et le mental, taillé pour le concours : « On est plus performant, plus concentré, plus alerte, donc il faut vraiment espérer avoir cette niaque et on va l’avoir. Il faut rester concentré et, si tout se passe bien, j’espère au minimum un podium. De toute façon, je ne suis pas venue pour rien. On vient pour remporter quelque chose, c’est le but », déclare la jeune Auvergnate. Pour cela, Lou Levasseur devra garder la tête froide et s’appliquer à sortir ses plus belles assiettes, les plus goûteuses et les plus équilibrées. Face aux 7 autres finalistes venus de toute la France, il ne suffira pas d’être excellente, il faudra être la meilleure.

Consulter l’article complet sur ce lien : https://france3-regions.francetvinfo.fr

Mise à jour du 6/10/2020 :

Lou Levasseur rêve de devenir le meilleur jeune pâtissier de France
REPORTAGE – À 21 ans, cette jeune pâtissière auvergnate s’apprête à disputer la finale des Championnats de France du dessert pour les pâtissiers junior, à Rouen. Une victoire lors de ce concours lui permettrait d’entrer dans l’un des établissements les plus prestigieux de la gastronomie française.

Un rendez-vous tout en gourmandise. Ce mardi 6 et mercredi 7 octobre, la finale des Championnats de France du dessert pour les pâtissiers junior et les professionnels se tient à Rouen. Parmi les plus jeunes, ils sont huit venus de toute la France, prêts à se mesurer pour obtenir le sacre tricolore.

Lou Levasseur, une jeune auvergnate âgée de 21 ans, tout juste diplômée du lycée hôtelier de Chamalières dans le Puy de Dôme est peut-être la future Cyril Lignac. Lors des derniers entraînements de cette jeune cuisinière dans son établissement, la pression était déjà bien présente et la concentration maximale.

En vue de la finale, elle a dû créer son propre dessert au nom évocateur “Ananas poivré dans ses racines auvergnates”. Un dessert qu’elle devra préparer en dix exemplaires, tout en réalisant également un autre dessert à partir d’ingrédients imposés. Un exercice exigeant pour un concours et un titre qui ouvriront, à coup sûr, au futur gagnant, les portes des établissements les plus prestigieux.

Lou se déplacera en Normandie et concourra sous le regard de ses parents et de son ancien professeur Patrick Munch qui a assisté et coaché la jeune fille durant toute sa préparation. Pour se distinguer et surprendre le jury, Lou mise avant tout sur une association de goût et de texture peu commune : “Ce qu’il y a d’étonnant, c’est d’utiliser de la lentille sur une base sucrée, associée à de la gentiane qui est un produit très amer et les mélanger avec de l’ananas et un poivre qu’on connaît pas”.

Consulter l’intégralité du reportage de RTL sur ce lien : www.rtl.fr/actu/debats-societe/lou-levasseur


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail